Guillaume Le Gall

Un parcours atypique

Après des études dans l’agricole et l’obtention de mon BTS en production animale en apprentissage (en élevage de porc), j’avais pour projet d’intégrer l’ESA d’Angers. Mais petit problème, il fallait parler anglais, et ce n’était pas mon cas. J’ai donc décidé de partir travailler 6 mois au Pays-Bas en élevage de porc, pour améliorer mon anglais.
De retour en France, la question d’intégrer la fameuse école se posait et j’ai finalement préféré aller travailler et je suis retourné dans l’élevage où j’avais fait mon alternance en BTS.

1 an et demi plus tard j’ai commencé à remettre en question le fait de travailler au sein d’un élevage, notamment car le côté relationnel me manquait. Et lors d’un salon étudiant, j’ai découvert une formation dans le commerce ! J’ai par la suite, travaillé 1 an en alternance dans une coopérative en partie porc. Et c’est à la fin de cette année d’alternance, que j’ai découvert Schippers.

Des évolutions

J’ai intégré Schippers en octobre 2008 en tant que technico-commercial terrain sur le 35 pour les parties porc, bovin et volaille. En parallèle de mon rôle de technico, il m’arrivait aussi de réparer les produits qu’on vendait, ce qui permettait de dépanner les clients dans l’immédiat et de trouver des solutions plus rapides plutôt que de tout renvoyer au Pays Bas.

En 2011, après 3 ans en temps que technico-commercial, je me sentais de moins en moins à l’aise avec le commerce. Parallèlement à ça, l’entreprise se développait et on vendait de plus en plus de matériel, ce qui allait nous amener à avoir de plus en plus de service après vente pour des produits qui nécessitent un suivi.
C’est pourquoi, mon poste à évolué et je suis passé conseiller technique. Au début, le poste était spécifique au SAV, mais il à vu se greffer d’autres activités au fur et à mesure du temps. Il y a notamment le développement de l’activité revêtement de sols ainsi que l’intégration d’une partie formation produits et formation terrain pour les commerciaux. J’ai pu mettre en place le pôle développement / formation qui permet aujourd’hui de former les nouveaux entrants et de continuer à former ceux qui sont déjà présents, aux nouveaux produits.

La journée type

Étant donné que j’ai un poste assez polyvalent avec plusieurs tâches, je n’ai pas vraiment de journée type. Néanmoins, pour moi une journée au bureau c’est : traiter le service après vente (grâce à un système de reporting), gérer l’imprévu et être à disposition des collègues commerciaux si ils ont d’éventuelles questions. C’est aussi la préparation et la présentation des formations, ainsi que, de façon plus ponctuel, les chantiers revêtement.

Qu’est ce que tu aimes chez Schippers ?

Ce que j’aime chez Schippers c’est le côté “esprit grande famille”. Les PDG restent des personnes abordables et on ne ressent pas de scission entre la direction et nous.
Il y a aussi le côté novateur des produits avec des gammes qui évoluent en fonction du marché, des besoins. On a une R&D très compétente et réactive dessus, avec une capacité à se remettre en question et de faire évoluer les produits (et ça c’est important).

J’aime aussi le fait d‘avoir la possibilité de transmettre mon savoir et mes connaissances aux personnes que je côtoies au quotidien, de pouvoir les accompagner au mieux dans leurs tâches quotidiennes.

Conseiller technique

Guillaume Le Gall